Bakhita : un coup de cœur poignant…

Cette semaine, arrêtons nous sur un roman de la rentrée littéraire 2017 : Bakhita de Véronique Olmi.

Synopsis : Bakhita a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion.
Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.Résultat de recherche d'images pour "bakhita olmi"

Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte.
Avec une rare puissance d’évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d’âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu’elle soit razziée.

Une héroïne que l’on porte en nous bien longtemps après avoir tourné la dernière page de ce roman.

Pour en savoir plus sur ce livre, nous vous invitons à écouter une interview de Véronique Olmi juste ICI !

Ce roman est disponible des les bibliothèques de la Chapelle-Du-Genêt, Jallais et la Jubaudière.

Bonne lecture,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *