Ciné débat au cinéma Jeanne D’arc : L’intelligence des arbres.

Mardi 13 Mars 2018 à 20h au cinéma Jeanne D’arc de Beaupréau. Tarif unique 4€.
Documentaire de 2017 de Julia Dordel et Guido Tölke.Un forestier en Allemagne, Peter Wohlleben, a observé que les arbres de sa région communiquent les uns avec les autres en s’occupant avec amour de leur progéniture, de leurs anciens et des arbres voisins quand ils sont malades. Il a écrit le bestseller “La Vie Secrète des Arbres” (vendu à plus d’1 million d’exemplaires) qui a émerveillé les amoureux de la nature. Ses affirmations ont été confirmées par des scientifiques à l’Université du “British Columbia” au Canada.

Ce documentaire montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte.

La projection sera suivie d’un échange avec Jean Michel Guillier, expert et gestionnaire forestier, fondateur et animateur de “Prosilva France”.

C’est une soirée en partenariat avec “Mission Bocage” qui concentre son activité sur la participation des arbres champêtres et des haies au développement durable du territoire.

La librairie “La Parenthèse” sera également présente avec le livre “La vie secrète des arbres” et autres ouvrages sur la même thématique.

Vous retrouverez également le livre dans vos bibliothèques de La Chapelle du Genet et Beaupréau.

Un coup de cœur plein de mystère!

Cette semaine, cap sur un coup de cœur qui concerne un roman adulte qui nous mènera de la cathédrale de Canterbury aux trésors de l’Histoire Espagnole. Il s’agit de “La table du Roi Salomon” de Luis Montero Manglano.

Synopsis : Canterbury : des ruelles pavées à l’ombre d’une cathédrale mythique, un honorable archevêque, des étudiants, des pubs et des bicyclettes. Tirso Alfaro, doctorant espagnol en art médiéval, s’ennuie à mourir au musée de la ville, où il officie comme guide ; jusqu’au jour où, sous ses yeux, un moine dérobe la précieuse patène ancienne, fleuron de la céramique vitrifiée des maîtres cordouans, qu’il était venu étudier.
Echouant à convaincre les autorités que l’œuvre qui continue de briller de tous ses feux derrière la vitrine blindée est une réplique, Tirso est renvoyé à Madrid, où l’attend une offre d’emploi énigmatique, assortie d’un extravagant test d’aptitude… qu’il réussit. Il intègre alors le Corps royal des quêteurs : une organisation secrète, établie dans les sous-sols du Musée archéologique de Madrid, et dont la mission consiste à localiser et à rapatrier par tous les moyens les œuvres du patrimoine historique national que les rapines des guerres des XIXe et XXe siècles ont éparpillées à travers le monde.
Les objets ainsi “volés aux voleurs” sont remplacés par de parfaites copies (le procédé mis en œuvre à Canterbury). La première mission de Tirso, qui porte sur l’un des secrets les plus insondables de l’histoire des civilisations, le lance sur la trace du roi Salomon et de Lilith, l’incomparable reine de Saba. L’amour et l’action le disputent à l’intrigue et à l’aventure, dans ce roman érudit et trépidant qui nous plonge au cœur des histoires de l’art.

Les plus : Ce roman de quête et d’aventure se lit d’une traite avec beaucoup de plaisir. Le lecteur entre de suite dans une intrigue, rythmée et passionnante et se laisse embarquer sur les traces de ces trésors de l’art spoliés par des collectionneurs ou d’autres Etats ; à l’Espagne aux côtés du personnage attachant de Tirso. En effet. Luis Montero sait donner de l’épaisseur à ses personnages en leur attribuant une véritable personnalité. D’autre part, ce récit contient un bon dosage entre action, plongée dans une société secrète et mystères de l’histoire de l’art. A suivre avec plaisir dans les prochains tomes.

Les moins : Rien à dire !

Extrait : « Seul le mystère nous fait vivre, le mystère uniquement ! »

4,5/5                                          

Vous pouvez emprunter ce livre dans les bibliothèques d’Andrezé, Beaupréau, Jallais, La Jubaudière, et Villedieu.

 

Bonne lecture!

 

Un coup de cœur so british!

Notre coup de cœur de la semaine est musical !

« As you were » est le premier album solo de l’enfant terrible de la britpop des 90’s. L’ancien chanteur d’Oasis nous prouve ici qu’il est capable de s’émanciper des compositions de son frère Noel et nous propose un album naviguant entre balades pop 60’s teintées de soul et de psychédélisme (l’ombre des Beatles, Lennon en tête, plane toujours énormément sur le Mancunien) et rock’n’roll plus traditionnel remis au goût du jour avec l’aide à l’écriture et à la production de Greg Kurstin (Adele, Sia, The Shins, Lily Allen… ) et Dan Grech-Marguerat (Lana Del Rey, Mumford & Sons, Tom Odell… ), le tout soutenu par une de ses meilleures prestations vocales depuis bien longtemps.

A découvrir de toute urgence à la médiathèque de Beaupréau !

Un petit extrait pour vous faire découvrir? Aucun problème, cliquez juste ICI !

Petite info : Ciné-débat

Le Centre Social, dans le cadre du Relais Assistants Maternels, organise conjointement avec La Séance Du Mardi de Beaupréau une projection du film  :

« Le Maître est l’enfant »

le Mardi 13 février 2018 à 20h00 au Cinéma Jeanne D’Arc

Une participation de 4€ sera demandée à l’entrée

Voici la Bande Annonce : https://youtu.be/Lhxr9B3podo