Un coup de cœur jeunesse …

Cette semaine, focus sur une BD jeunesse : La guerre de Catherine, par Claire Flauvel et Julia Billet.Résultat de recherche d'images pour "la guerre de catherine bd"

Synopsis : 1941. Rachel étudie à l’internat de la maison de Sèvres, où ses parents l’ont placée par sécurité. Elle y noue de belles amitiés mais y découvre surtout sa passion, la photographie. Bientôt, les lois contre les Juifs s’intensifient, il n’y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistants organise la fuite des enfants juifs. Du jour au lendemain, ils quittent tout et doivent oublier, le temps de la guerre, tout de leur vie d’avant, à commencer par leurs prénoms. Rachel devient Catherine. Elle part sur les routes de la zone libre, un appareil photo à la main. C’est ainsi que nous découvrons le quotidien d’une adolescente juive dans la guerre, ses rencontres, ses peurs mais aussi les quelques moments de répit et de grâce que lui offrira son art.

Inspirée d’une histoire vraie, Claire Fauvel a décidé de parler d’une jeune fille extraordinaire. Julia Billet dans un roman jeunesse  éponyme a raconté l’histoire de sa mère, pensionnaire à la Maison de Sèvres. La dessinatrice s’est inspirée de cette histoire vraie pour la création de sa BD. Un vrai travail d’adaptation tout en finesse et délicatesse

Les illustrations et les couleurs utilisées par Claire Fauvel sont sublimes. Elles nous plongent au cœur de l’Occupation. L’intrigue est également très rythmée et l’émotion est au rendez-vous de cette lecture.

A travers le regard de Rachel et de ses instantanés, on découvre un superbe témoignage des années de guerre marquées par les privations, la solitude loin de sa famille et la peur d’être déporté. Un récit plein d’humanité et d’espoir. Un voyage au cœur de l’Histoire qui montre que l’homme est capable du pire mais aussi du meilleur.  

Vous pouvez retrouver cette BD dans les bibliothèques suivantes : Beaupréau, Jallais, la Jubaudière, le Pin-En-Mauges et Villedieu-La-Blouère.

Bonne lecture,

Besoin d’un sac pour venir à la bibliothèque ?

Un petit nouveau est arrivé dans les bibliothèques du réseau de Beaupréau-En-Mauges !Pratique : Ce sac vous permettra d’emporter tous vos ouvrages à travers les différentes bibliothèques.

Économique : Ce sac est vendu au prix de 1€.

Esthétique : Avec un design élégant aux couleurs des bibliothèques de Beaupréau-En-Mauges.

Pour les intéressés, rendez-vous dans vos bibliothèques !

Exposition à la médiathèque de Jallais

La médiathèque de Jallais accueille une nouvelle exposition ! Cette fois, c’est le sujet de l’illustration jeunesse qui est à l’honneur.

Jusqu’au 23 novembre, à l’étage de la médiathèque, vous pouvez venir admirer des œuvres de 24 illustrateurs de livres pour enfants. Certains noms vous seront peut-être familiers, d’autres seront une véritable découverte.

Dans tous les cas, des livres sont à votre disposition et peuvent être empruntés pour “creuser” un peu plus sur votre illustrateur préféré.

Et pour vous donner envie d’aller y jeter un oeil, voici quelques photos pour vous donner un aperçu de l’exposition.

 

 

Une boîte de retour en service à la Médiathèque de Beaupréau !

A l’entrée de la Médiathèque de Beaupréau, une mystérieuse boîte a fait son apparition…

Dorénavant, en dehors des horaires d’ouverture de la Médiathèque, vous aurez la possibilité de rendre vos ouvrages!

Pour cela, il vous suffit d’ouvrir le tiroir de la boîte de retour et d’y glisser vos ouvrages.

Pratique!

A bientôt,

Un tendre coup de cœur tout en “Amour”

– Dis, maman, est-ce que tu m’aimeras toute la vie ? demande Archibald, un soir avant de s’endormir
– Hum, eh bien, je vais te dire un secret., répond sa maman.Résultat de recherche d'images pour "mon amour astrid desbordes"

Ainsi commence la tendre histoire des moments de vies partagés entre une mère et son enfant, où tout devient prétexte à s’aimer. Sur chaque double page, Astrid Desbordes a choisi d’opposer en vis-à-vis des situations contraires, qui jouent avec aisance sur les registres du quotidien et de l’imaginaire, de la poésie et de l’humour. Le message de cet irrésistible album est simple et limpide : l’amour est constant et sans condition.

Mais c’est dans la toute dernière phrase que se cache le véritable secret…

Les illustrations de Pauline Martin, subtiles dans le trait comme dans la couleur, soulignent avec force la délicatesse de cette formidable déclaration d’amour.

À découvrir absolument !Résultat de recherche d'images pour "ce que papa m'a dit"

Si vous avez aimé ce livre, la version avec “Papa” existe également à travers le livre “Ce que Papa m’a dit”.

Pour emprunter ces albums, rendez-vous dans les bibliothèques de Beaupréau et de Jallais.

Bonne lecture,

En route vers les “Feuillets d’Automne” 2017…

Les “Feuillets d’Automne” arrivent ! A partir du 20 octobre jusqu’au 25, voyagez au gré des différents spectacles proposés. Pour en savoir plus, retrouvez juste en dessous la programmation.

Pensez à réserver vos places si vous êtes intéressés par un événement !

Bon voyage automnal,

 

Soutien scolaire : en 1 clic de chez vous!

En ce début d’année scolaire, nous mettons à disposition, pour les lecteurs des bibliothèques du réseau de Beaupréau-En-Mauges, un accès gratuit pour des cours en ligne de soutien scolaire.

Pour pouvoir en bénéficier, je vous laisse lire l’affiche ci-dessous. N’hésitez pas à en profiter ! 🙂

“Une bouche sans personne” : le coup de cœur de la semaine !

Cette semaine arrêtons-nous sur un roman adulte : “Une bouche sans personne” de Gilles Marchand. Un roman émouvant et bouleversant…
Résultat de recherche d'images pour "une bouche sans personne avis blog"
     Synopsis : Un comptable se réfugie la journée dans ses chiffres et la nuit dans un bar où il retrouve depuis dix ans les mêmes amis. Le visage protégé par une écharpe, on ne sait rien de son passé. Pourtant, un soir, il est obligé de se dévoiler. Tous découvrent qu’il a été défiguré. Par qui, par quoi? Il commence à raconter son histoire à ses amis et à quelques habitués présents ce soir-là. Il recommence le soir suivant. Et le soir d’après. Et encore. Chaque fois, les clients du café sont plus nombreux et écoutent son histoire comme s’ils assistaient à un véritable spectacle. Et, lui qui s’accrochait à ses habitudes pour mieux s’oublier, voit ses certitudes se fissurer et son quotidien se dérégler.
     Avis : La légèreté et l’humour décalé cachent bien des vérités et de terribles blessures, notamment celle de la fameuse cicatrice qui “fait office de masque qu’il ne peut retirer“. L’imaginaire, l’absurde se révèlent être les ultimes remparts contre les horreurs de la vie. La douce folie qui semble envahir la vie de cet homme nous emporte dans son histoire qui rejoint au fil des pages la grande Histoire.
L’auteur passe par les chemins de la tendresse, de la poésie et surtout de la fantaisie absurde pour réussir à dire l’indicible… En bref, un beau roman rempli de sensibilité.
     Pour celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur l’auteur et la démarche d’écriture du roman, nous vous invitions à cliquer ICI !
     Ce roman est empruntable à la Médiathèque de Beaupréau et la Bibliothèque du Pin-En-Mauges.
     Bonne lecture,

Un coup de cœur ‘Rouge’ !

Cette semaine, focus sur un CD qui s’intitule “Les Souliers Rouges”, signé Marc Lavoine. Avis aux amateurs de contes musicaux, ce CD est pour vous !Les Souliers Rouges

L’histoire ? Un chorégraphe en panne d’inspiration fait un pacte avec le diable pour créer un ballet qui lui apportera la gloire. Or, l’œuvre est maudite, et la danseuse qui l’incarne mourra si elle tombe amoureuse. Elle se retrouve donc à devoir choisir entre la danse et l’amour, et pour elle, ce dilemme est infernal. Le chorégraphe regarde, impuissant, la malédiction prendre forme.

Il s’agit de Marc Lavoine qui joue le chorégraphe. Il a choisi de confier la partition de la danseuse à Cœur de Pirate. Quant aux textes du diable, ils reviennent à Arthur H.

L’orchestration est somptueuse et les textes sont écrits à la perfection. Ce trio vocal inattendu livre un petit bijou de délicatesse et d’élégance. Inspiré d’un conte d’Andersen, on retrouve dans ‘Les Souliers Rouges’ les plus grands thèmes du tragique : l’amour interdit, la vaine recherche de la gloire…En bref, nous le recommandons chaudement ! 🙂

Pour ceux qui veulent avoir un extrait musical de ce fabuleux conte, il vous suffit de cliquer ICI et laissez-vous emporter par ces douces mélodies…

Vous pouvez emprunter ce CD à la Médiathèque de Beaupréau ainsi qu’à Jallais.

Bonne écoute,