Boulevards Des Airs : de la France à la Belgique, en passant par l’Espagne

Bonjour à tous,

Le soleil est au beau fixe et ce temps nous invite à l’évasion ! Et si un CD vous donnait le sourire, comme un avant-goût de vacances? Vous l’aurez compris, notre coup de cœur la semaine est musical.zoom

En avant Boulevard Des Airs, direction Bruxelles !

Le groupe tarbais a sorti son 3ème album (Bruxelles) en 2015. Bob Marley, Rage Against The Machine, Georges Brassens, et Jacques Brel sont autant d’influences revendiquées par le groupe. Les titres sont majoritairement interprétés en français, parfois en anglais ou en espagnol.

La plume, toujours aussi honnête, s’est affûtée ; la simplicité se mêle à la dérision pour une écriture percutante. La chanson française ‘cuivrée’ cohabite avec la fierté du flamenco, l’énergie des guitares saturées, l’efficacité des claviers et des machines. Ce disque est la parfaite synthèse de tout ce que le groupe est capable de faire et cela fonctionne !

Production, réalisation, prise de son, tout est fait dans leur propre studio! Du début à la fin, ils sont les seuls maîtres à bord et c’est sûrement pour cela que cette musique leur ressemble vraiment. Un album à découvrir sans hésitation.

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous met en lien juste ici le clip éponyme de l’album.

Si ce coup de cœur vous a donné envie d’écouter cet album, rendez-vous à la Médiathèque de Beaupréau pour l’emprunter.

Bonne écoute,

Coup de cœur suédois…

Cette semaine, faisons une halte en mer baltique ! Prenons le large avec Henning Mankell et ses « Bottes suédoises« . Résultat de recherche d'images pour "les bottes suèdoises"

Synopsis : Fredrik Welin, médecin à la retraite, vit reclus sur son île de la Baltique. Une nuit, une lumière aveuglante le tire du sommeil. Au matin, la maison héritée de ses grands-parents n’est plus qu’une ruine fumante. Réfugié dans la vieille caravane de son jardin, il s’interroge: à soixante-dix ans, seul, dépossédé de tout, a-t-il encore une raison de vivre ? Mais c’est compter sans les révélations de sa fille Louise et sans l’apparition de Lisa Modin, journaliste de la presse locale. Tandis que l’hiver prend possession de l’archipel, tout va basculer de façon insensible jusqu’à l’inimaginable dénouement.
Après l’immense succès des Chaussures italiennes, auquel il fait suite, « Les Bottes suédoises » brosse le portrait en clair-obscur d’un homme qui revisite son destin, tenaillé par le doute, le regret, la peur face à l’ombre grandissante de la mort, mais animé aussi par le désir et la soif d’amour.

Les + de ce roman : Il n’est pas indispensable d’avoir lu « les chaussures italiennes » pour se passionner pour ce livre. Un roman assez triste sur la solitude, la vieillesse, l’idée de la mort. Style facile, un bon moment de lecture. Très émouvant car l’auteur est décédé quelques mois après la sortie de ce livre. Le passage sur Paris, et sa «vision de touriste» sur cette ville est intéressante. Quelques réflexions sur l’écologie, l’économie.

Les de ce roman : Moins palpitant que les autres romans d’Henning Mankell.

Une jolie note de 4/5.

Si vous avez envie de lire ce livre, vous pouvez le retrouvez dans les bibliothèques de Beaupréau, Gesté, Villedieu-La-Blouère et la Chapelle-Du-Genêt.

Dans la Jungle de Calais…

Cap sur la BD! 

Cette semaine notre coup de cœur est décerné à une BD : Les nouvelles de la Jungle (de Calais) paru en début d’année 2017.

Tout au long de l’année 2016, Lisa Mandel, dessinatrice, et Yasmine Bouagga, sociologue, sont venues rencontrer les exilé(e)s sur la jungle de Calais afin de nourrir un blog, paru sur le site LeMonde.fr, et d’informer sur les enjeux locaux et nationaux liés au plus grand bidonville de France.

Aujourd’hui, le blog est devenu un livre.

http://static.skynetblogs.be/media/149064/2-thumb.75.jpg

Témoignage avec humour – et sans misérabilisme – du travail quotidien des associations pour soulager la détresse de ces milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui fuient la guerre.

Travail magistral au ton juste, Les nouvelles de la jungle (de Calais) est une plongée dans un drame humain sous une forme de narration en BD aussi simple qu’efficace.

Admirable outil pédagogique : cet ouvrage dynamique clair et instructif permet une approche originale de la sociologie contemporaine au travers de la bande dessinée.

Pour en savoir plus sur les dessins de Lisa Mandel dans cette BD, cliquez juste ici et elle vous expliquera comment représenter la jungle de Calais en 1 seul dessin!

Lecture hautement recommandée ! Une très bonne note de 4.7/5

Vous pouvez retrouver cette BD dans les bibliothèques de Beaupréau, La Chapelle-Du-Genêt, Villedieu-La-Blouère et Jallais.

Marché aux livres et aux CD à la Médiathèque de Beaupréau

Adultes, enfants, adolescents : tout le monde va trouver son bonheur! 🙂

Samedi 17 juin, de 10H à 15H a lieu le marché aux livres & CD à la médiathèque de Beaupréau.

L’évènement se déroulera sous le grand préau du Centre Culturel de la Loge, juste à côté de la médiathèque de Beaupréau.

Des centaines de livres, revues et CD seront à votre disposition au prix de 1€!

Nous vous attendons nombreux,

Coup de cœur en jeunesse : les Musiciens de la Nouvelle-Brême. Ça swingue!

Aujourd’hui notre coup de cœur va intéresser nos chérubins! Les Musiciens de la Nouvelle-Brême est un conte de Pierre Delye qui nous emmène tout droit direction le Québec avec ses drôles d’animaux qui swinguent! Attention vous êtes prévenus : vous risquez de remuer au rythme du jazz! 😉 Les musiciens de la Nouvelle-Brême

Synopsis: Franky le caribou, Max le castor, Dexter le raton laveur et Charlie le grizzli, envoient valser leur quotidien morose pour vivre leur passion : la musique. Il s’agit là d’un album décrivant une belle histoire d’amitié, drôle et très positive !

Les auteurs dépoussièrent la version des frères Grimm de manière très amusante. Ici les animaux ne sont pas maltraités, mais ils ne veulent pas de la vie imposée par leurs proches. Leur passion, c’est la musique. Aussi ils quittent tout, tracent la route pour accomplir leur rêve jusqu’au bout.

Les illustrations sont magnifiques. Cécile Hudrisier fait un travail remarquable en utilisant différentes techniques comme le collage de papier, de photos et de diverses matières. Ses personnages sont très vivants et expressifs. Nous avons pu que nous attarder sur ses pages remplies de détails et de clins d’œil.

Du coup, le lecteur adulte se surprend lui même à mettre le ton et à jouer le texte (voire à le mimer quand l’histoire s’y prête). Le succès auprès des plus jeunes est immédiat. Et les rires aussi. Alors, n’hésitez pas à laisser s’exprimer l’acteur (ou le musicien) qui est en vous !

Si vous souhaitez vous faire un avis sur ce conte, vous pouvez visualiser cette vidéo juste ici!

Si vous souhaitez emprunter cet album jeunesse, vous pouvez le trouver à la Médiathèque de Beaupréau.

Bonne lecture à tous,

Dieu n’habite pas la Havane : coup de cœur de la semaine

Cette semaine direction Cuba, le soleil et la Rumba! Un avant-goût de vacances? En tout cas, Yasmina Khadra nous fait voyager à travers son dernier roman « Dieu n’habite pas la Havane »Résultat de recherche d'images pour "dieu n'habite pas la havane"

Synopsis : À l’heure où le régime castriste s’essouffle, « Don Fuego » chante toujours dans les cabarets de La Havane. Jadis, sa voix magnifique électrisait les foules. Aujourd’hui, les temps ont changé et le roi de la rumba doit céder la place. Livré à lui-même, il rencontre Mayensi, une jeune fille « rousse et belle comme une flamme », dont il tombe éperdument amoureux. Mais le mystère qui entoure cette beauté fascinante menace leur improbable idylle.

Ce livre est un chant dédié aux fabuleuses destinées contrariées par le sort. Dieu n’habite pas La Havane est aussi un voyage au pays de tous les paradoxes et de tous les rêves. Alliant la maîtrise et le souffle d’un Steinbeck contemporain, Yasmina Khadra mène une réflexion nostalgique sur la jeunesse perdue,sans cesse contrebalancée par la jubilation de chanter, de danser et de croire en des lendemains heureux.

Un court passage dans ce livre résume bien le sentiment qui domine dans ce livre :

« Mais quand c’est fini, c’est fini. Il faut mettre une croix dessus. C’est plus raisonnable. La vie, ce n’est pas que les paillettes, le gros lot et les honneurs. La vie, c’est aussi se casser les dents en gardant le sourire. Alors souris, bon sang ! Souris, puisque tu es toujours vivant. »

Si vous voulez en savoir plus sur la conception et l’histoire de ce roman, retrouvez ici une interview de Yasmina Khadra.

Point positif : Très belle aventure amoureuse où la musique reste l’échappatoire à une vie cubaine pas toujours facile. Réflexion nostalgique sur la jeunesse perdue et les destinées contrariées par le sort. Roman qui a le mérite de nous faire voyager.

Point négatif : Ce n’est pas le meilleur roman de Yasmina Khadra.

Note : 3.5/5

Pour ceux qui désirent lire ce roman, vous le trouverez dans les bibliothèques suivantes : à La Poitevinière, Beaupréau, Andrezé et Gesté.

Bonne lecture à tous !

« Et les Mistrals Gagnants » au cinéma Jeanne d’Arc à Beaupréau

Venez assister à la projection du très beau film/documentaire d’Anne-Dauphine JULLIAND intitulé «Et les Mistrals Gagnants ».

La Projection se déroulera au cinéma Jeanne d’Arc à Beaupréau le mardi 9 mai 2017 à 20h, au tarif unique de 4€.

La séance sera suivie d’un échange autour du thème de la maladie et des enfants.

Pour en savoir plus, l’affiche se trouve juste en dessous!