Un coup de cœur jeunesse …

Cette semaine, focus sur une BD jeunesse : La guerre de Catherine, par Claire Flauvel et Julia Billet.Résultat de recherche d'images pour "la guerre de catherine bd"

Synopsis : 1941. Rachel étudie à l’internat de la maison de Sèvres, où ses parents l’ont placée par sécurité. Elle y noue de belles amitiés mais y découvre surtout sa passion, la photographie. Bientôt, les lois contre les Juifs s’intensifient, il n’y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistants organise la fuite des enfants juifs. Du jour au lendemain, ils quittent tout et doivent oublier, le temps de la guerre, tout de leur vie d’avant, à commencer par leurs prénoms. Rachel devient Catherine. Elle part sur les routes de la zone libre, un appareil photo à la main. C’est ainsi que nous découvrons le quotidien d’une adolescente juive dans la guerre, ses rencontres, ses peurs mais aussi les quelques moments de répit et de grâce que lui offrira son art.

Inspirée d’une histoire vraie, Claire Fauvel a décidé de parler d’une jeune fille extraordinaire. Julia Billet dans un roman jeunesse  éponyme a raconté l’histoire de sa mère, pensionnaire à la Maison de Sèvres. La dessinatrice s’est inspirée de cette histoire vraie pour la création de sa BD. Un vrai travail d’adaptation tout en finesse et délicatesse

Les illustrations et les couleurs utilisées par Claire Fauvel sont sublimes. Elles nous plongent au cœur de l’Occupation. L’intrigue est également très rythmée et l’émotion est au rendez-vous de cette lecture.

A travers le regard de Rachel et de ses instantanés, on découvre un superbe témoignage des années de guerre marquées par les privations, la solitude loin de sa famille et la peur d’être déporté. Un récit plein d’humanité et d’espoir. Un voyage au cœur de l’Histoire qui montre que l’homme est capable du pire mais aussi du meilleur.  

Vous pouvez retrouver cette BD dans les bibliothèques suivantes : Beaupréau, Jallais, la Jubaudière, le Pin-En-Mauges et Villedieu-La-Blouère.

Bonne lecture,

« Supers » coup de cœur !

Pour nos chers bambins, l’heure de la rentrée va bientôt sonner ! Nous avons trouvé la BD idéale pour accompagner ce retour sur les bancs de l’école. Attention, les « Supers » débarquent sur terre…

Synopsis : Mat, Lili et Benji, trois enfants réfugiés d’une autre planète, ont été abandonnés sur Terre par leurs parents. Dotés de super-pouvoirs, ils se retrouvent livrés à eux-mêmes. Tiraillés entre le désir de mener une vie normale parmi les humains, la peur d’être découverts et, pour les plus petits, l’envie de découvrir qui ils sont et ce dont ils sont capables, cette nouvelle rentrée des classes sur Terre s’annonce des plus mouvementées !

Avis : Dawid et Frédéric Maupomé, auteur et dessinateur de la BD ‘Supers’, réussissent un tour de force en amenant le lecteur au cœur de la psychologie et des émotions des trois orphelins super-héros dans le cadre de la vie quotidienne d’adolescents au collège.

Des valeurs comme la fraternité, mais aussi la bienveillance ou la générosité enrichissent l’histoire. ‘Supers’ creuse en profondeur en développant des réflexions très actuelles sur la différence et le désir d’intégration. De l’action, du suspens, de l’humour, de l’aventure, de beaux graphismes… du tout bon pour cette nouvelle série, à lire dès 10 ans.

Si la BD vous plait, vous pouvez également retrouver le tome 2 dans nos rayons à la médiathèque de Beaupréau et la bibliothèque de Villedieu-La-Blouère.

Bonne lecture,

Agnès et les mystères de Planctonville…

Cette semaine : focus sur une BD jeunesse !

Arrêtons-nous sur la BD Agnès : Les mystères de Planctonville.

Synopsis : Agnès est orpheline et n’a pas la langue dans sa poche. Ses parents sont deux archéologues ayant mystérieusement disparu dans les catacombes de Paris. Agnès a été recueillie par sa grand-mère un peu fofolle. Mais elle ne se satisfait pas des explications données par les adultes et se met en quête de vérité sur cette disparition inexpliquée.Agnès, tome 1 : Les mystères de Planctonville par Närhi

Ce premier tome est un recueil de petites scènes de la vie quotidienne d’Agnès : on fait connaissance avec sa grand-mère, sa copine qui vient d’une famille bourgeoise, on la suit dans son stage en entreprise dans un endroit incongru, à savoir dans une boutique de lingerie fine etc.

Dans de courts récits, on suit ainsi la vie d’Agnès, on croise son chemin, on découvre des anecdotes… et, en même temps, on récolte les indices qui sont semés au fil des pages sur la mystérieuse disparition de ses parents.

Dans cette bande dessinée, on ne peut que s’attacher à cette héroïne si atypique, drôle, au physique un brin ingrat, (qui fait penser à la famille Adams) aux attitudes déplacées et à la vie si mouvementée. Très vite, les histoires d’Agnès se dévorent et on se délecte à chaque fois du dénouement des histoires enchâssées. Les dessins, tout en noir et bleu, créent une atmosphère dans laquelle on se sent curieusement bien et où, pourtant, l’étrange rode auprès du mystérieux. Voici un tome 1 bien satisfaisant, qui donne envie de suivre les autres parutions de la série !

Vous pouvez retrouver cette BD à la Médiathèque de Beaupréau, à la Jubaudière et Villedieu-La-Blouère.

Bonne lecture,