Archives par mot-clé : BD

Prêt au décollage? un coup de ♥ en ligne de mire…

Coup de ♥ sur une BD adulte qui colle à l’actualité.

Dans la combi de Thomas Pesquet – Marion Montaigne-

Haaa, astronaute ! Si ça, c’est pas un métier qui épate la galerie ! Nous aurions tous mille questions Dans la combi de Thomas Pesquetà poser à un astronaute : Pourquoi lui ? Comment se prépare-t-il ? A-t-il peur ? Comment se passe la vie dans la station?

Marion Montaigne,  nous fait revivre les 7 années de préparation de l’astronaute français Thomas Pesquet, ainsi que tous les détails de son séjour de plus de 6 mois dans la station spatiale internationale. Elle réussit le tour de force de nous expliquer de manière claire mais surtout terriblement drôle toutes les étapes de cette épopée incroyable.

On s’amuse en s’instruisant (ou serait-ce l’inverse ?).

Drôle, touchante, passionnante, cette BD est à mettre entre toutes les mains !

 Empruntable à la bibliothèque de Gesté et de Beaupréau.

Bonne lecture,

Alerte coup de cœur !

Mon image

” A bord d’un vaisseau turc, un coffre. Dans le coffre, un écrin, dans l’écrin, une bouteille, dans la bouteille, une carte, et sur cette carte… l’emplacement du fabuleux trésor des îles Tangerines ! … Il n’en faut pas plus à deux fiers gentilshommes, fins bretteurs et rimailleurs, pour se jeter dans une aventure qui, de geôles en galères, les mènera jusqu’aux confins du monde. “

Voici le résumé d’une formidable BD qui a tout pour séduire.

Comme son nom le laisse à penser, il s’agit là d’une histoire de cape et d’épée, mais pas que !

L’histoire est intéressante, originale et bien trouvée. Mais ce qui fait que cette BD est unique, c’est pour tout ce qui enrobe l’histoire.

La poésie tout d’abord. Armand est un fin poète et, tel Cyrano, se met à faire des rimes lorsqu’il se bat en duel (et pas que, il en fait d’ailleurs très souvent).

De Cape et de Crocs (T1 à T6) - Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou - Me,  Darcy and I

L’humour ensuite. Les dialogues en sont remplis, une petite pique par-ci, un bon mot par-là, les personnages jouent avec les mots, les expressions, tout en gardant un air parfaitement sérieux. Les situations n’en sont pas en reste d’ailleurs, certaines prêtent à sourire, d’autres à rire, carrément. Et puis les personnages sont hilarants, tout simplement.

Et pour finir, les références. Cette série de BD est tout simplement bourrée de références : théâtre de Molière, Cyrano de Bergerac, les trois mousquetaires, et j’en passe. Ces références sont entremêlées à l’histoire, apparaissent au détour d’une situation, d’un dessin, d’une phrase. C’en est presque un jeu de les chercher toutes.

Eusèbe - De cape et de Crocs - Delcourt -Ayrolles/Masbou | Dessin, Peinture naive, PhylactèreEt en bonus, un petit lapin trop mignon (C’est lui =>)

 

 

 

Tous les tomes sont disponibles à la médiathèque de Beaupréau et à la bibliothèque de Villedieu-La-Blouère et plairont autant aux petits et aux grands !

Confinement-lecture : Qu’est-ce qu’on lit en ce moment ?

Bonjour à tous,

Voici venu le moment d’inaugurer notre nouveau rendez-vous spécial confinement !

Comme l’indique le titre, ici, on va vous parler de nos lectures en cours, histoire de vous donner des idées pour après le confinement.

Aujourd’hui, Christine nous parle de la bande dessinée “Algues Vertes : l’histoire interdite”, son coup de cœur de la semaine.

“Scandale sanitaire, agricole et d’Etat !

En Bretagne, les algues vertes et plus particulièrement l’hydrogène sulfure où H2S tuent. De 2009 à nos jours c’est le combat de lanceurs d’alerte pour faire reconnaitre ce fait qui nous est conté. La préfecture, la FNSEA, la DDASS, etc… ferment les yeux sur des cas de morts d’animaux et d’humains sur les plages bretonnes. Thalassa s’empare du sujet, les politiques se déplacent constater, mais les promesses du jour ne sont pas tenues. L’économie agricole bretonne est une mafia.

Puis on remonte le temps et on nous raconte la cause de ce phénomène. L’agriculture intensive, afin de nourrir les français, décidée au sortir de la seconde guerre mondiale. Le développement des industries agro-alimentaires qui exportent leur production. Aujourd’hui en développant de façon industrielle le ramassage des algues on cache le problème aux touristes.

En lisant cette BD, un autre fait m’est venu en tête : le combat d’Irène Frachon (à Brest) pour alerter sur les effets nocifs du Médiator. (David contre Goliath).

Un carnet de documents informe sur la chronologie et le sujet en fin d’album. Une BD engagée d’utilité publique !”

 

Cette BD vous intéresse ? Vous pourrez la retrouver à la médiathèque de Beaupréau, à la réouverture.

Et vous, lisez-vous des choses intéressantes en ce moment ? Venez nous en parler en commentaire !

 

Coup de ♥ BD adulte : SAGA

La série SAGA dépeint  un univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Dans un système solaire éloigné du nôtre, deux races se livrent une guerre sans merci. Marko et Alana, chacun soldat dans un des deux camps, tombent amoureux et donnent naissance à Hazel.

Saga réussit à associer avec brio : de la SF avec un conflit spatial et des batailles épiques, de grandes figures classiques de la fantasy, un tourbillon d’imagination, le tout dans une histoire d’amour aux implications politiques. Ajoutez à cela un remarquable travail graphique, qui dit mieux ?

Les tomes 1 à 8 sont présents à la médiathèque de Beaupréau.

Et les tomes 1 à 7, à la bibliothèque de Gesté.

Bonne lecture,

L’adoption, une BD émouvante !

♥ BD -“L’adoption”- Arno Monin et Zidrou – Tomes 1 et 2 ♥

Cette bande dessinée témoigne de ce qu’est l’adoption, de ses difficultés mais aussi de l’amour que des hommes et des femmes sont capables d’apporter à un enfant qui n’est Résultat de recherche d'images pour "adoption bd zidrou 2"pas le leur. L’Adoption revient sur un sujet sensible et réaliste, non seulement celui de l’adoption mais aussi celui de la pauvreté et de la misère dans les pays en voie de développement et tout particulièrement dans les pays ayant subi des catastrophes naturelles.

L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite.

A lire absolument !

Vous pouvez emprunter cette BD en 2 tomes dans les bibliothèques de Beaupréau, Jallais, la Jubaudière, la Poitevinière et Villedieu-La-Blouère.

Bonne lecture,

Coup de cœur pour une BD mystérieuse qui défie les lois du temps !

Cette semaine, focus sur un coup de cœur destiné aux Ados-Adultes: “Ces jours qui disparaissent” de Thimoté Le Boucher.

Synopsis:Résultat de recherche d'images pour "ces jours qui disparaissent timothé le boucher"

Une course poursuite contre le temps perdu… Que feriez-vous si d’un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu’un jour sur deux ? C’est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui, sans qu’il n’en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu’un jour entier vient de s’écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps.
Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n’a rien à voir. Pour organiser cette cohabitation corporelle et temporelle, Lubin se met en tête de communiquer avec son « autre », par caméra interposée. Mais petit à petit, l’alter ego prend le dessus et possède le corps de Lubin de plus en plus longtemps, ce dernier s’évaporant progressivement dans le temps… Qui sait combien de jours il lui reste à vivre avant de disparaître totalement ?

Avis:

Histoire intéressante, belle leçon de fidélité tant dans l’amitié que dans l’amour. Le sujet abordé est préoccupant, amené ici de manière très originale et surprenante. Au-delà d’un récit fantastique totalement prenant, “Ces Jours qui disparaissent“, roman graphique en couleurs de 200 pages à la personnalité très marquée, pose des questions fortes sur l’identité, la dualité de l’être et le rapport entre le corps et l’esprit. Tout du long, le lecteur se demande si Lubin disparait vraiment ou s’il est atteint de schizophrénie…

Pour en savoir plus, vous pouvez visionner l’interview de Thimoté Le Boucher juste ICI !

Cette BD est disponible dans les bibliothèques de Beaupréau, La Chapelle du Genêt, Jallais et la Jubaudière.

Bonne lecture,

 

Prends soin de toi : une BD coup de cœur !

Une BD qui sent bon les vacances, ça vous tente?

Synopsis : A la suite d’une rupture amoureuse, un homme, la petite quarantaine, emménage dans un nouvel appartement qu’il entreprend de rénover complètement. La précédente occupante, une vielle dame, vient de mourir après y avoir vécu toute sa vie. En déchirant la moquette, près de la porte, il trouve une lettre. Une lettre d’amour qui lui était destinée, d’un homme qui lui proposait de la rejoindre à Marseille… Il décide alors de rendre cette lettre à son expéditeur, qui habite toujours Marseille. Et pourquoi ne pas en profiter pour descendre en scooter et traverser la France par les petites routes en prenant quelques jours de vacances ? Un voyage intime et intérieur qui le renvoie à sa propre situation.Résultat de recherche d'images pour "prends soin de toi bd"

Prends soin de toi est un roman graphique surprenant, car il est plusieurs livres à la fois. C’est en même temps un road movie à la française, une métaphore sur la résilience et une évocation du temps qui passe. Un mélange de romantisme, de psychologie et de sociologie, emballé avec beaucoup de classe par Grégory Mardon, dont les dessins et les mots sonnent très juste dans cette BD qui sent bon les vacances d’été.

Parsemé de bonnes trouvailles scénaristiques et de réflexions judicieuses, Prends soin de toi fait preuve de sensibilité et de subtilité pour livrer un album contemplatif, également propice à la réflexion, qui saura émouvoir et intriguer.

Si vous voulez en savoir plus sur la manière dont Grégory Mardon dessine son personnage, vous pouvez cliquer ICI !

Vous pouvez retrouver cette BD dans les Médiathèques de Beaupréau et Jallais.

Bonne lecture,

Les BD les plus appréciées par notre comité lecture !

Vous cherchez des idées de lectures ?
Et si vous alliez jeter un œil à nos derniers compte-rendus de comité de lecture ?
Pendant deux mois, un petit groupe de lecteurs (composé de salariés du réseau, de bénévoles de vos bibliothèques et d’usagers) a eu entre les mains une sélection de bandes dessinées récentes.

A l’issue de ces deux mois, ces lecteurs se sont retrouvés pour échanger sur leurs lectures et certaines bibliothèques ont fait l’acquisition des titres les plus appréciés.

Vous pouvez retrouver le compte rendu de toutes ces lectures dans le document ci-dessous et emprunter ces BD dans vos bibliothèques.

Bonne lecture,

Irena : un coup de cœur héroïque

Remontons le temps et retraçons l’Histoire à travers une BD. Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël et Davis Evrard ont mis en image l’histoire d’Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise. Décédée en 2008, déclarée Juste parmi les nations en 1965, Irena fut l’une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre Mondiale, sauvant près de 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. Et pourtant elle est oubliée des livres d’Histoire… C’est chose réparée avec la parution de cette BD.

Résultat de recherche d'images pour "irena bd jean david morvan"

 

Synopsis : 1940, l’armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s’en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d’aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l’adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n’hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu’autorise l’occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l’innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.

Les points positifs : Le travail de documentation des auteurs est remarquable et leur approche est très pédagogique. L’histoire se lit facilement et propose différents niveaux de lectures permettant aux adultes de prendre conscience des atrocités de cette période tout en restant accessible à des lecteurs plus jeunes qu’il faut néanmoins accompagner car certains passages, vous vous en doutez, sont très durs.

Une BD dure, positive, indispensable et d’un intelligence exceptionnelle pour ne jamais oublier.

Pour en savoir plus sur la conception de cette BD, retrouvez juste ici une interview de Séverine Tréfouël.

Pour emprunter cette BD, vous pouvez vous rendre des les bibliothèques de Beaupréau, la Chapelle-Du-Genêt, Jallais, la Jubaudière  et Villedieu-La-Blouère.

Bonne lecture,